Thailande Tourisme

Mercredi, 23 Juillet 2014

slide-thailande-tourisme-2.jpg
Vous êtes ici : Partir Santé Conseils Santé pour la Thailande

Conseils Santé pour la Thailande

Envoyer Imprimer PDF

conseils-sante-sur-la-thailandeLa Thailande est un pays fiable et sûr niveau santé mais pour que votre voyage se déroule dans les meilleures conditions, il est important de connaître et de respecter certaines indications santé.

Avant le départ :

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Vaccinations :

Aucune vaccination n'est obligatoire sauf pour les visiteurs en provenance de zones infectées.
La vaccination contre la fièvre jaune est demandée aux visiteurs arrivant des pays suivants : Angola, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Colombie, Gambie , Guinée, Mauritanie, Mali, Nigéria , Soudan , Congo.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée. Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

Autres vaccinations : en cas de séjour en zone rurale, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (à pratiquer dans un centre médical sur place) ; la vaccination contre la rage peut également être proposée.

Paludisme et Dengue :

Le risque de contracter le paludisme en Thailande est faible mais pas nul, surtout dans les zones rurales. A Bangkok et dans la plupart des provinces dans le centre du pays aussi bien que les principales destinations touristiques comme Chiang Mai, Phuket, Hua-Hin et Koh Samui, il n'y a aucun risque de contamination.

Se protéger :

Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de vaccin efficace contre les piqûres d'insectes. De nombreuses études sont en cours, mais sans résultats pour l'instant. La seule solution est une protection efficace contre les piqures de moutiques.

  • Utiliser des produits répulsifs (disponible un peu partout en Thailande)
  • Utiliser des moustiquaires (inutile d'acheter votre moustiquaire si vous n'êtes pas sûr de pouvoir l'installer, il y a rarement des crochets au plafond des guesthouses).
  • Utiliser si nécessaire de l'insecticide en bombe ou des diffuseurs. (notez que ce sont des produits chimiques toxiques qui sont mortels pour les moustiques...et pevent s'avérer dangeureux pour notre santé)
  • Rendre la maison impénétrable aux insectes : gardez les portes et les fenêtres toujours fermées et mettre des moustiquaires aux fenêtres.
  • Lors des sorties le soir, porter des vêtements couvrants et utiliser un produit répulsif efficace.
  • La nuit, le ventilateur (disponible dans bon nombre de guesthouses bon marché), peut etre un moyen efficace de perturber le vol des insectes, en plus de rafraîchir l'atmosphère ! Content

Paludisme (malaria) : maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...) A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Les frontières avec le Cambodge, le Laos, le Myanmar et la Malaisie sont classées en zone 3. Dans le reste du pays : pas de chimioprophylaxie.

Dengue : la dengue est une maladie endémique en Thaïlande. La maladie est propagée par un moustique, actif de jour, il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques). La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée).

Grippe aviaire :

la grippe aviaire est présente de façon diffuse en Thaïlande depuis la fin de l’année 2003, avec des périodes d’apparente accalmie et de reprise. Il s’agit d’une maladie virale animale (volailles) exceptionnellement transmissible à l’homme.

La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, en évitant notamment de se rendre dans des élevages ou les marchés aux volatiles. Les recommandations générales d’hygiène, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées :

  • éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs.
  • se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou un soluté hydro-alcoolique.

Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire) soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus. Sur place, ou après le retour en France, la survenue de fièvre doit inciter à consulter un médecin.

Maladies sexuellement transmissible et sida :

La Thailande, comme beaucoup d'autres pays d'Asie, est très touchée par le sida et l'hépatite B. Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque. Rappelons qu'il existe de nombreuses autres MST très dangeureuses, à ne pas négliger, comme l'urétrite (infection bactérienne de l'urètre chez l'homme ou la femme) qui reste la maladie sexuellement transmissible la plus commune contractée par les touristes en Asie. La blennorragie de l'Asie du Sud-Est est très résistante aux médicaments. Encore une fois, toutes les précautions s'imposent !

Hygiène alimentaire, hygiène de l’eau :

Hygiène alimentaire :

On trouve un nombre incalculable de restaurants, cantines et marchés alimentaires en Thailande, proposant divers plats préparés. Généralement, il est possible de manger n'importe où, y compris dans les petits restaurants de rues, qui font généralement de l'excellente cuisine, veillez simplement à ce que la viande ou le poisson soient bien cuits. Il est également possible de manger bien épicé, et cela permet parfois d'éliminer les germes possibles dans la nourriture, attention cependant aux personnes ayant l'estomac ou le foie sensible. Enfin, consommer les fruits et légumes seulement cuits ou pelés.

Hygiène de l’eau :

L'eau de consommation est le véhicule d'un certain nombre de maladies comme la typhoïde, le choléra et l'amibiase. Consommez de l'eau en bouteille ou à défaut, la filtrer et la faire bouillir avant consommation. Contrairement aux idées recues, il n'y a rien à craindre en ce qui concerne les glaçons utilisées pour les shakes et boissons, aujourd'hui la plupart sont fabriqués industriellement. L'eau servie en pichet dans les petits restaurants est également filtrée.

Attention lors des baignades en eau douce, plus particulirement en zone rurale, qui peuvent vous exposer à plusieurs maladies. Nous vous conseillons donc d'éviter :

  • la marche pieds nus ou insuffisamment protégés dans les zones rurales ou les forêts
  • les bains en eau douce, rivières, marigots, lacs.

Autres recommandations :

Attention aux conséquences liées à l'exposition au soleil et à la chaleur, surtout pour les enfants et les personnes âgées. Des précautions sont nécessaires (photoprotecteurs, suppression de tous les médicaments photosensibilisants).

Il existe un risque important de rage en cas de morsure animale et la faune locale comprend de nombreux animaux venimeux.

Contacts utiles sur place :

Hôpitaux à contacter en cas d’urgence :
- Bumrungrad Hospital : 02.667.29.29.
- Bangkok Nursing Hospital : 02.632.05.50.
- Samitivej Hospital : 02.392.00.11.
- Saint Louis Hospital : 02.675.50.00

Commentaires (0)Add Comment

Ecrire un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy

Commentaires

Itinéraire conseillé pour
Bonjour, Si vous n'avez pas beaucoup de temps à pa
Quand partir en Thailande
Bonjour, En ce qui me concerne, je pars souvent en
La prostitution en Thaila
Très bon arcticle. C'est vrais que il y a les fill
Faire sa valise pour la T
Pour ce qui est de l'anti moustique, ça ne sert a
Comment choisir le bon hô
Aussi pour choisir un bon hôtel de luxe à Thailand
facebook-thailande-tourisme
flickr-thailande-tourisme
youtube-thailande-tourisme
twitter-thailande-tourisme
myspace-thailande-tourisme
skyrock-thailande-tourisme
netlog-thailande-tourisme
windows-live-spaces-thailande-tourisme
nrj-thailande-tourisme
Thailande Tourisme recrute